Ville de La Roche-en-Ardenne

Ville-de-La-Roche-en-Ardenne
blason-LR
Vous êtes ici :
 

Bulletin Communal

Téléchargements

PROCHAINEMENT


VOIR L'AGENDA COMPLET

Déclaration de Politique Générale 2013 — 2018

Introduction

Nous avons la chance de vivre dans une belle commune où le tissu associatif est tel que chaque semaine, chaque weekend, des activités nous sont présentées. Incontestablement pour le public touristique, nos principaux atouts sont le château féodal, la rivière, l'écrin de verdure, le relief et les rochers mais également et surtout la qualité de l'accueil.

Toutefois, dans un contexte de récession économique et de crise de confiance, nous devons plus que jamais veiller à l’équilibre de nos finances. Pour cela, évitons toute dépense inutile et, en dehors de la fiscalité, recherchons des ressources nouvelles.

C’est donc dans un cadre d’équilibre financier que nous entendons conduire notre commune.

La note de politique générale est réaliste, novatrice, ambitieuse et fondée sur l’intérêt général.

L'enseignement

A une époque où l’obtention d’un emploi est toujours plus difficile, il est plus que jamais nécessaire de bénéficier d’une formation de qualité. Nous avons la chance de compter chez nous deux écoles secondaires performantes et à taille humaine où enseignent des professeurs compétents et motivés.

Les écoles secondaires ne relèvent pas de l’autorité communale mais comme par le passé, nous sommes prêts à aider financièrement les actions novatrices proposées tant par l’Institut du Sacré-Cœur que par l’Athénée. Nous poursuivrons également l’organisation des voyages « de mémoire » aussi longtemps que le souhait en sera exprimé par les directions de nos deux écoles.

En ce qui concerne l'enseignement fondamental communal, où nous sommes plus impliqués, nous souhaitons :

  • maintenir un excellent niveau pédagogique, propice à l'apprentissage des connaissances de base et à l'acquisition des valeurs morales.
  • accueillir les enfants dans de bonnes conditions afin de permettre la meilleure intégration de tous. D'importants travaux ont été entamés à Ortho et à Vecmont;

Enfin, nous souhaitons favoriser les échanges entre les trois réseaux dans l'enseignement fondamental. Nous continuerons à soutenir le jogging du printemps, à organiser des conférences, des activités théâtrales et à organiser la journée "Place aux enfants".

L'enfance

Suite à la mise en œuvre, au sein de notre commune, du décret « Accueil temps libre », nous disposons d’une coordinatrice dont la mission essentielle est d’organiser « la suite de la journée scolaire » pour tous les enfants fréquentant nos écoles fondamentales, sans distinction de réseau, pour autant que les directions en expriment le souhait. Notre objectif en la matière est qu’une activité intéressante puisse être proposée aux enfants en attendant le retour des parents.

D’autre part, depuis de nombreuses années, le CPAS organise durant le mois de juillet des plaines de vacances destinées aux enfants de moins de 12 ans. Ces plaines répondent à un besoin et connaissent de plus en plus de succès en raison notamment du dévouement et de la compétence de l’assistante sociale et des animatrices et animateurs responsables de ce service. Dès l'été 2014, nous développerons l’offre et nous organiserons également des plaines durant le mois d’août.

La petite enfance

Dans la plupart des familles, les deux parents travaillent et c’est très souvent une nécessité économique. Lorsque le couple a la chance d’accueillir un enfant, se pose rapidement le problème de sa garde. Les grands-parents n’habitent pas toujours à proximité et ne sont pas toujours disponibles. Les amis, quant à eux, peuvent aider de temps à autres mais ne peuvent pas constituer une solution permanente. Il est dès lors indispensable de pouvoir compter, près de chez soi, sur une structure d’accueil susceptible d’accueillir l’enfant dans des conditions optimales et à un prix modéré.

Nous avons le sentiment que c’est largement le cas au sein de notre commune même s’il reste des choses à améliorer.

Nous souhaitons soutenir financièrement :

  • la Bambinerie qui depuis sa création a déjà accueilli des centaines d’enfants ;
  • les structures d’accueil (gardiennes ONE) dont le nombre devrait idéalement augmenter ;
  • un service de garde d’enfants à domicile en cas de maladie ou d’accident.

Les services d'urgence

Nous avons la chance de disposer d’un poste de police de proximité, d’un service d’ambulance et d’un poste avancé de pompiers. Nous pensons cependant que des améliorations peuvent et doivent être apportées afin de rendre ces services plus efficients :

  • La police doit être dotée de nouveaux locaux à charge de la Zone de Police. Ces locaux doivent être facilement accessibles à la population et offrir aux policiers des conditions de travail optimales.
  • Le poste des pompiers doit, quant à lui, être développé et voir sa compétence élargie à l'ensemble du territoire communal.
  • Le service ambulance doit intégrer la structure provinciale qui est aujourd'hui active dans toutes les communes de la Province, sauf à La Roche.
  • Étant donné la mise en place de la Zone unique des pompiers en 2014, le service ambulance pourrait intégrer et être organisé par cette Zone provinciale.
  • La réalisation d'un centre des urgences pourrait être imaginée, en implantant au proche voisinage du poste de police, la caserne des pompiers et des ambulanciers.

La sécurité

Celles et ceux, chaque jour plus nombreux, qui choisissent de quitter la ville pour venir habiter chez nous justifient souvent leur choix par le fait qu'en ville, ils ne se sentent plus en sécurité. Par contre, en Ardenne, ils trouvent le calme et la tranquillité auxquels ils aspirent. Il est vrai que si, en ville, il est parfois délicat de se promener seul une fois la nuit tombée, chez nous ce problème n'existe pas. En effet, quelle que soit l'heure et l'endroit où l'on se trouve, le risque d'être agressé est faible.

C'est une chance qu'il convient bien évidemment de préserver.

La situation est-elle idyllique pour autant ?

Non, comme partout, il y a des vols, des dégradations et des comportements dangereux qu'il convient de constater et de réprimer. Le sentiment d'insécurité routière est devenu, par un usage inadapté de certains, un des principaux problèmes rencontré dans nos villages et ville. Sur les voiries communales, nous nous engageons à réaliser les aménagements indispensables. Pour les voiries régionales et provinciales, nous nous engageons à solliciter l'installation ou la rénovation des équipements nécessaires.

La Police a bien évidemment un rôle primordial à jouer en la matière. Elle le fait bien même si nous souhaiterions les voir davantage encore présents sur le terrain.

Mais la sécurité, c'est aussi l'affaire de tous. Soyons donc solidaires en cette matière comme en beaucoup d'autres. Ayons un œil ouvert sur les comportements anormaux et évitons de fermer les yeux au motif que cela ne nous concernerait pas.

L'aide sociale

S'il existe une priorité dans les actions que nous souhaitons mener et développer, c'est certainement d'aider autant que faire se peut les personnes qui sont en difficulté.

Ces difficultés peuvent être de natures très diverses.

C'est la maman qui doit aller travailler et qui n'a personne pour garder son bébé.

C'est le jeune qui ne trouve pas de travail et qui ne peut pas nouer les deux bouts.

C'est la personne âgée qui a perdu son autonomie et qui n'a pas de famille sur qui compter.

C'est le couple dont les moyens sont limités et qui se demande comment il va payer les 500 litres de mazout qui ont été commandés.

C'est la personne qui, le lundi, n'a déjà plus que 20 € pour finir la semaine.

Ce rôle d'aide aux personnes en difficulté est, au sein de notre commune, essentiellement assuré par le CPAS. Il est important de préciser que pour nous, le rôle du CPAS, c'est bien plus que de simplement donner de l'argent ou un bon de chauffage.

La personne aidée ne doit pas, en effet, s'installer dans l'assistanat. Elle doit dès que possible retrouver son autonomie qui est source de liberté et de bonheur. Pour cela, elle doit être encadrée d'où l'importance du rôle confié aux assistants sociaux.

Heureusement, dans sa mission d'aide aux personnes en difficulté, le CPAS n'est pas seul puisque nous pouvons également compter sur les services prodigués par l'épicerie sociale. Cette aide aux personnes en difficulté coûte évidemment beaucoup d'argent. Nous souhaitons trouver les moyens pour rester, en la matière, efficaces car il s'agit très souvent d'une question de dignité humaine et cela est primordial à nos yeux.

Les personnes âgées

Le quatrième âge doit être une période de la vie où prédominent le bonheur, la sérénité et la joie de vivre. Cet idéal n'est pas toujours facile à atteindre car la maladie et la perte d'autonomie sont malheureusement souvent au rendez-vous. Nous devons dès lors être proches et à l'écoute de nos aînés, eux qui ont tant travaillé pour nous léguer une commune où il fait si bon vivre.

Pour nos aînés, le souhait le plus cher est souvent de rester chez eux même quand la vie au quotidien devient difficile. C'est un souhait parfaitement légitime.

Aussi, nous souhaitons :

  • développer les services à domicile et à rendre leur coût accessible à tous ;
  • mettre en place un service d'entraide qui verra une personne dans la force de l'âge accorder une attention toute particulière à une personne âgée qui en a exprimé le souhait.

Lorsque la vie à domicile n'est plus possible, une chambre doit être disponible au sein de notre home. C'est précisément pour augmenter la capacité d'accueil mais aussi pour améliorer le confort des pensionnaires que nous avons réalisé des travaux extrêmement importants. Mais il ne suffit pas d'offrir une chambre à la personne âgée. Le home doit en effet être un lieu de vie où les activités sont nombreuses et variées. Grâce à un personnel compétent et dévoué, c'est déjà largement le cas.

Nous voulons cependant développer ces activités afin que les pensionnaires restent aussi actifs que possible. Nous voulons aussi améliorer l'environnement du home afin d'offrir à nos aînés un lieu de vie agréable et convivial où se côtoieront enfants en bas âge, mamans et grands-parents. A cette fin, des travaux importants ont débuté en vue d'améliorer la convivialité de l'espace situé devant le home.

Enfin, nous voulons augmenter le nombre d'appartements mis à la disposition des personnes âgées. A l'heure actuelle, nous disposons, par le biais du CPAS, de 8 appartements. Nous avons lancé un projet pour créer 10 appartements supplémentaires qui se situeront à côté des locaux du CPAS, au pied de la rue de Beausaint.

Le logement

Nous disposons, sur le territoire communal, de nombreuses zones à bâtir essentiellement situées au sein de nos villages. Par contre, à La Roche, il est devenu pratiquement impossible de trouver un terrain à bâtir avec comme conséquence que la population de notre ville diminue et vieilli puisque les jeunes ménages ont de plus en plus de difficultés à s'y installer. Cette situation est préjudiciable sur le long terme.

Il nous paraît dès lors important de mettre en œuvre, sur le territoire de notre ville, des zones qui, à terme, offriront de nouvelles capacités de logement. C'est la finalité de l'opération d'aménagement que nous avons lancée sur le Pafy. Elle est largement entamée et les premiers travaux d'aménagement devraient débuter très prochainement.

Nous ne pouvons cependant pas nous contenter de cette seule opération. Nous souhaitons en lancer d'autres avec comme critère impératif que la commune doit avoir la maîtrise foncière. Les zones les plus adéquates sont déterminées dans le cadre d'un schéma de structure qui sera présenté prochainement. Une fois la ou les zone(s) identifiée(s), la commune achètera ou expropriera les terrains concernés afin de les aménager et de les valoriser. Le nombre de terrains à bâtir devrait donc, à terme, augmenter.

Reste cependant le problème de leur prix. A ce propos, nous nous engageons à proposer aux jeunes ménages domiciliés dans la commune des terrains à bâtir au prix coûtant dans les zones à aménager, c'est-à-dire dans un premier temps au Pafy et dans un second temps dans la zone qui sera définie, voire dans plusieurs zones si le projet prend de l’ampleur.

L'accès à la propriété restera cependant difficile pour les ménages qui n'ont que des revenus précaires. Nous devons donc disposer de quelques logements sociaux. Quatre sont en construction à Bérismenil et un autre est rénové à La Roche. D'autres devront être construits mais nous veillerons tout particulièrement à ce qu'ils soient équitablement répartis dans la commune afin d'éviter tout ghetto.

Le patrimoine architectural

Il suffit de penser au château féodal, au Cheslé, au Cheslin, à la chapelle d'Herlinval et à la chapelle Sainte Marguerite pour être convaincu de la richesse de notre patrimoine historique. Plus que jamais, ces sites doivent être mis en valeur car ils constituent la vitrine de notre riche passé. Mais en réalité, toutes nos églises et toutes nos chapelles font partie de notre patrimoine et ne serait-ce qu'à ce titre, nous devons les préserver et assurer leur pérennité.

En outre, la plupart de nos édifices religieux structurent nos villages. C'est le cas également à La Roche où l'église, aux côtés de l'Hôtel de Ville, est l'élément phare du centre-ville.

En ce qui concerne le quartier du Faubourg, c'est la place du Bronze qui est l'élément centralisateur.

Reste le quartier des Evêts qui dispose encore d'un potentiel de développement indéniable. Le développement de ce quartier sera centré sur le nouveau complexe sportif qui devra donc être particulièrement soigné sur le plan architectural.

La jeunesse

Nous avons la chance de compter de nombreux jeunes au sein de notre commune. Ils veulent être considérés et souhaitent pouvoir s’exprimer. Nous ne devons pas douter du potentiel de chacun d'entre eux et ne pas hésiter à leur fournir les outils qui leur permettront d’être, dès demain, de véritables acteurs dans la société. Leur vision de l’avenir de notre commune est essentielle à notre action.

A l’écoute de leurs recommandations, nous souhaitons :

  • tout mettre en œuvre pour conserver un enseignement de qualité sur notre territoire ;
  • soutenir la création d'une asbl "Maison de jeunes" pour laquelle nous aménagerons un espace (au sein du futur complexe sportif), lieu de rencontre et d'échanges où les activités fonctionneront autour de projets culturels, ludiques, sportifs, musicaux,...
  • encourager les échanges linguistiques avec la collaboration des établissements scolaires de notre entité ;
  • poursuivre l'accompagnement des jeunes dans la réalisation de leurs divers projets (offre communale en matière de jobs étudiants, soutien en matière de mobilité, mise à disposition de locaux et apport logistique ponctuel pour les mouvements de jeunesse...) ;
  • favoriser l'accès aux technologies de l’information et de la communication pour le public jeune ;
  • démocratiser l'accès aux sports pour tous les jeunes en maintenant nos subventions aux clubs sportifs de la commune.

La participation citoyenne

Nous considérons que la gestion de notre entité doit être la plus transparente possible. En affrontant les difficultés avec discernement, enthousiasme et rigueur, nous avons élaboré et mis en place divers projets d'envergure pour notre commune

Afin de maintenir et développer la relation de confiance, nous souhaitons :

  • soutenir le dialogue entre les élus et les citoyens ;
  • poursuivre la publication, via le bulletin communal, de toutes les demandes de permis afin que chacun puisse exprimer son opinion sur ces dossiers ;
  • informer les citoyens de manière accrue sur les actions et les décisions prises par le Conseil communal par le biais du site internet communal ;
  • agir, après concertation et réunions d'information, en ce qui concerne les dossiers de travaux et d'aménagement ;
  • prendre part à tout débat et à toute rencontre qu'un quartier ou qu'une association souhaiterait organiser ;
  • poursuivre l'opération de rénovation urbaine.

Le développement durable

Nous considérons que s’il est économique, le développement doit également être social et environnemental afin que, dans le futur, nos enfants et petits-enfants puissent eux aussi bénéficier des ressources nécessaires à leur plein épanouissement.

Si ces dernières années nous avons pu compter sur le produit des importantes ventes de bois, indispensables à notre économie, nous avons très largement réinvesti dans les plantations et la reconstitution des massifs forestiers. Nous avons également accepté de réduire la présence des résineux pour reconstituer et protéger la biodiversité. Autre exemple : si nous envisageons la création d'une zone d'activité économique, cela se réalisera sous le label Validéo par lequel nous assurerons l'usage rationnel des énergies, l'intégration paysagère et le maintien d'espaces réservés à la biodiversité.

En collaboration avec le DNF et le PNDO, nous envisageons la constitution d’une réserve naturelle exceptionnelle à proximité du centre-ville.

L’Europe

Dans un contexte de replis communautaires et identitaires de plus en plus présent, nous pouvons légitimement nous interroger sur la réalité des territoires auxquels nous appartenons et, par extension, des territoires auxquels appartiendront nos enfants.

Animée par la volonté de ses nombreux états membres, l'Union européenne s'affirme progressivement. Cependant, force est de constater que nos pays vivent une crise de confiance alimentée pas des craintes essentiellement économiques et par la peur de l'inconnu. Nous sommes convaincus que l'Europe ne se construit pas seulement à Bruxelles et dans les autres capitales européennes ; elle se construit avant tout au niveau des citoyens. Dans ce cadre, le rôle des communes est déterminant. Provoquer la rencontre des femmes et des hommes qui vivent en Europe, développer l'échange des points de vues, des cultures et des idéaux sont des responsabilités que nous tenons à assumer.

Pour la prochaine législature communale, nous voulons :

  • renforcer les liens avec notre jumelle d'Ariège en France, la ville de Saverdun ;
  • concrétiser les échanges linguistiques et d'expertise (qualification des hébergements touristiques et du tourisme rural) avec l'Ile de Malte ;
  • organiser des voyages consacrés à la mémoire et à la démocratie en collaboration avec les responsables des deux établissements secondaires implantés sur notre territoire ;
  • constituer une asbl communale qui aura la gestion des différents échanges et jumelages.

La culture

La culture constitue un véhicule identitaire essentiel pour une communauté. Elle permet aux citoyens de s’affirmer et de s’épanouir au niveau local, régional et national. La dimension de notre commune ne nous permet évidemment pas de prétendre à un grand centre culturel comme il en existe dans les entités plus importantes. Cependant, nous sommes convaincus que des opérations à la mesure de notre commune peuvent être organisées pour développer notre rayonnement culturel. A côté de l’apport pédagogique indéniable qu’offrent ces activités, elles sont également de nature à accentuer la fréquentation de notre ville et, par extension, son activité économique.

Notre souhait est de poursuivre et développer notre action dans ce domaine en organisant des manifestations de renom et d’exception. La collaboration active avec les communes de Rendeux et Manhay nous permettra d’ici peu de bénéficier d'une bibliothèque reconnue, à caractère patrimonial, accessible gratuitement au grand public.

Au printemps 2014, en partenariat avec les communes voisines, nous souhaitons organiser le Printemps de la Culture en Vallée de l'Ourthe. L'objectif de ce projet est double : d'une part, obtenir la décentralisation d'une partie des activités de la Maison de la Culture Famenne Ardenne vers la Vallée de l'Ourthe et notamment La Roche et d'autre part, préparer une troisième programmation, à forte connotation culturelle, du Groupement d'Action Locale de l'Ourthe.

Parallèlement, les efforts seront poursuivis pour :

  • soutenir les initiatives culturelles individuelles ou associatives ;
  • organiser des déplacements vers des événements de renom par l'intermédiaire de l'association Action Animation Tourisme à laquelle nous continuerons d'apporter une aide financière importante;
  • valoriser les lieux de divertissement et d'échanges, notamment la salle de cinéma et de conférence "Le Faubourg Saint-Antoine" qui bénéficie de la technologie numérique ;
  • encourager les écoles primaires et secondaires afin d'augmenter la fréquentation des activités culturelles par les élèves.

Le patrimoine culturel

Le patrimoine culturel a une valeur inestimable. Il traduit un héritage légué par les hommes et les femmes qui nous ont précédés ; héritage dont il faut préserver les éléments les plus significatifs. Nous pensons ici à nos processions, à nos fêtes, aux grands feux, au Carnaval ... mais également à notre patrimoine bâti. Notre entendons poursuivre la tradition, avec détermination, et transmettre ce patrimoine intact aux générations futures. Pour y arriver, il faut continuer à poser des gestes véritablement structurants.

Nous souhaitons :

  • assurer la protection du patrimoine matériel (églises, chapelles, fontaines, potales,...) et immatériel ;
  • mettre en valeur les sites d'exception (le château féodal, Cheslé, le Cheslin) situés sur notre territoire en développant leur vocation touristique ;
  • poursuivre notre action de soutien aux associations engagées dans la conservation du patrimoine en apportant l’aide financière nécessaire.

La vie associative

La vie d’une commune vibre au rythme de ses activités. A la Roche, nous avons la chance d’avoir une vie associative dynamique et riche qui fait le bonheur de la population mais également des nombreux visiteurs de l'entité.

Existe-t-il un week-end sans l'une ou l'autre activité ? Non, il se passe toujours quelque chose à La Roche ! Il s’agit là d’un vecteur essentiel de la qualité de vie et de la convivialité de notre commune.

Nous sommes conscients que les associations sont des acteurs importants de la vie communale et qu'il est de notre devoir de faciliter leurs démarches tout en soutenant leurs initiatives. Ainsi, les salles créées récemment ou modernisées sont des espaces que nous mettons à la disposition des associations pour l'organisation de leurs manifestations.

Par ailleurs, dans le cadre du projet du futur complexe sportif, la possibilité d'utiliser l'une des salles du futur bâtiment pour accueillir des évènements plus importants, telle la soirée des Princes, fait partie des demandes que nous avons adressées à l'auteur de projet désigné dans ce dossier.

En outre, nous souhaitons valoriser et soutenir les associations :

  1. - en leur apportant l'aide matérielle (mise à disposition d'agents communaux, de matériel divers,..) et/ou financière nécessaires à l'organisation de leurs manifestations ;
  2. - en assurant, de manière dynamique, la promotion de leurs activités par le biais du bulletin communal et du site internet communal.

Enfin, afin de renforcer son action, l'asbl Action Animation Tourisme sera verra confier de nouvelles fonctions telles la gestion de salles, l'organisation des décorations de saison,...

La forêt

Un tiers du territoire wallon est dédié à la forêt. Chez nous, la proportion est beaucoup plus importante puisque deux tiers de la surface de notre commune est couverte de bois résineux ou feuillus. Nous sommes propriétaires d'environ 3.500 hectares, ce qui procure des revenus importants liés à la vente de bois et à la location du droit de chasse.

La forêt n'a cependant pas qu'une valeur économique dans la mesure où elle joue aussi un rôle considérable sur le plan social et environnemental. La forêt doit donc être largement accessible même si nous sommes convaincus qu'il doit y avoir d'importantes zones de quiétude.

Nous voulons dès lors développer de nouvelles promenades dans nos massifs forestiers et créer un espace convivial où les familles pourraient se retrouver pour un barbecue. Pour préserver ses richesses multiples, la forêt doit être entretenue. C'est ce que nous avons fait jusqu'à présent sous la direction et les conseils éclairés de la D.N.F. Nous continuerons à le faire car, comme nous l'avons déjà indiqué précédemment, le patrimoine forestier est un patrimoine qui doit se transmettre de génération en génération et qui ne peut, en aucun cas, être galvaudé.

Les rivières

Notre territoire est traversé par l'Ourthe et est structuré par de multiples ruisseaux tous plus séduisants les uns que les autres. Ces cours d'eau sont une richesse qu'il convient de préserver et de mettre en valeur car leur attrait touristique est évident.

L'eau, quant à elle, doit être de qualité, ce qui exige qu'elle ne soit plus polluée par des rejets de toutes sortes. Avec l'aide des autorités régionales compétentes, nous poursuivrons dès lors les opérations d'assainissement. C'est parce que nous sommes convaincus de l'importance de disposer d'une eau de qualité que nous avons adhéré avec enthousiasme au projet Life qui a permis l'aménagement du Plateau des Tailles à Samrée. A court terme, cette zone de plusieurs dizaines d'hectares sera un véritable "grenier à eau" avec une diversité extraordinaire.

Cela étant et comme pour la forêt, nos cours d'eau doivent rester accessibles au plus grand nombre, qu'ils soient pêcheurs ou kayakistes. L'accès à la rivière doit cependant se faire avec le souci constant du respect de la nature et du respect de l'autre.

Le commerce

L'activité commerciale est fonction du dynamisme des commerçants mais également de l'attractivité de la ville. Les travaux de la Place du Bronze ont permis de rendre le quartier du Faubourg particulièrement attractif et l'activité commerciale en a bénéficié.

Reste maintenant l'aménagement de la Grand'Rue dont la finalité est d'améliorer la convivialité et de rendre aux piétons l'espace auquel ils ont droit dans une ville qui revendique le titre de "Perle des Ardennes".

Lorsque ceux-ci seront terminés, l'outil qui sera à la disposition des commerçants sera très attractif et nous sommes convaincus que les années à venir seront particulièrement prospères pour tous ceux, et ils sont nombreux, qui offrent à leurs clients de la qualité à un prix raisonnable.

Nous sommes également convaincus que les travaux une fois réalisés permettront, notamment Place Chanteraine, l'ouverture de commerces de proximité qui avaient quitté notre ville au profit exclusif de l'HORECA.

Les zones d'activité économique

De nombreuses personnes recherchent un emploi. Des entreprises, parfois à l'étroit ou ne bénéficiant pas toujours des meilleures conditions d'expansion, cherchent de nouvelles localisations. La zone d'activité économique de Vecmont et celle de Samrée offrent de belles opportunités au niveau des localisations géographiques.

Rapidement, la zone d'activité économique de Vecmont, étant donné l'accompagnement et le savoir-faire d'Idelux, offrira d'excellentes opportunités aux investisseurs. Les travaux de voirie de la première phase seront terminés en 2014 et deux halles relais seront construites par Idelux.

La zone d'activité économique de Samrée qui se situe de part et d'autre de la route Samrée – Bérismenil sera entièrement recentrée d'un seul côté de la route. Ce changement permettra de créer des économies d'échelle de nature à dynamiser cette zone d'activité. Les accords de principe ont été obtenus auprès de l'administration afin d'obtenir une modification d'affectation au plan de secteur. Une halle relais devrait également être crée à l'initiative de la CLDR. L'accord de principe du Ministre Di Antonio a été obtenu.

L'agriculture

Le monde agricole a connu de fortes évolutions au cours des dernières années.

Si la grande majorité des exploitations sont gérées de manière dynamique et performante, le secteur n'en reste pas moins extrêmement difficile. Aussi, si nos cultivateurs s'en sortent, c'est à force de travail, d'imagination et de prises de risques.

Nous souhaitons le développement et la diversification des activités sur notre territoire tout en veillant à ce que les exploitations conservent un caractère familial et qu'elles contribuent à l'économie locale.

Nous souhaitons :

  • conserver la surface des terres agricoles ;
  • financer la commission agricole à hauteur de 40.000 € par an ;
  • mettre, comme c'est déjà le cas, un ingénieur agronome au service de tous ceux qui souhaitent recourir à ses compétences;
  • entretenir les chemins agricoles.

Le terroir

Située au cœur de l'Ardenne et au centre du Parc Naturel des Deux Ourthes, notre commune bénéficie, en termes d'image, d'une situation exceptionnelle.

Nous avons dès lors la conviction profonde que nous sommes idéalement placés pour accueillir, sur notre territoire, des activités et des productions axées sur la nature et un environnement de qualité.

De la même manière, nous sommes convaincus que l'agriculture biologique a, plus encore qu'ailleurs, toute sa place au sein de notre commune dans la mesure où commercialement, il est extrêmement positif de pouvoir associer qualité, nature et environnement préservé.

Le tourisme

Le tourisme est l'activité phare de notre commune. Par ses effets directs, indirects et induits, le tourisme assure d'importants revenus pour de nombreux acteurs économiques de notre commune. Cet été encore, la fréquentation touristique a été bonne. Les chiffres dont nous disposons confirment cette situation encourageante. Cela n'est pas le fait du hasard mais le fruit d'une politique dynamique et intelligente menée de concert par tous les organismes concernés à la tête desquels nous trouvons les Syndicats d'initiative et la Maison du Tourisme.

Mais tous ces efforts consentis seraient vains s'il n'y avait, à la base, des professionnels motivés, qui acceptent de se remettre en cause, d'évoluer et d'investir. La commune peut-elle se contenter de rester en retrait ?

Bien entendu que non, nous souhaitons anticiper les grandes évolutions et provoquer les éventuelles adaptations. Nous continuerons :

  • à initier des événements d'envergure;
  • à développer des événements récurrents, de nature à soutenir la fréquentation touristique, comme la patinoire sur glace ;
  • à soutenir des organisations qui sont de nature à provoquer de fortes fréquentations touristiques telles la Vélomédiane ;
  • à soutenir les actions du Parc Naturel des Deux Ourthes ou de Rivéo qui peuvent jouer un rôle positif sur l'image de notre région et de notre commune;
  • à aider financièrement les acteurs de terrain que sont la Maison du Tourisme et les Syndicats d'initiative;
  • à renforcer nos points forts que sont la rivière et la forêt en permettant qu'une importante zone forestière soit ouverte aux activités touristiques de type « nature et aventure »;
  • à veiller à la propreté et à l'esthétique des espaces publics et urbains.

Le sport

En décembre 2011, le Ministre en charge des infrastructures sportives a déclaré que les anciennes piscines étaient prioritaires. Sur base de cette déclaration, nous avons immédiatement pris contact avec l'administration qui a confirmé d'une part que notre projet est prioritaire et que nous pourrons bénéficier d'une subvention à hauteur de 75% si les travaux sont engagés en 4 phases. Les travaux dans leur ensemble sont estimés à 6.300.000 €.

Avant l'établissement de ce montage de subventions, nous ne pouvions nous engager, car la part à la charge des habitants de la commune aurait été beaucoup trop importante. Nous n'avions pas souhaité mettre la bonne santé financière de notre commune en danger. La situation a changé. En effet, compte tenu de la promesse de subventionnement de la Région wallonne et de la possibilité de constituer une régie foncière, le coût de la rénovation et de la construction est devenu supportable pour notre commune.

Toutefois, en été 2013, l'administration nous invite à présenter un projet concernant l'ensemble de l'investissement et d'éviter le phasage. Si nous pouvons espérer un important subventionnement, la part de l'investissement sur fonds propres reste conséquente. Les récentes mesures budgétaires imposées par la Région wallonne nous inquiète (endettement inférieur à 180 euros par habitant).

Dans notre commune, nous comptons plus de 1000 affiliés à un club sportif, soit un habitant sur quatre. Cela n'est pas le fait du hasard. Nous pouvons le lier à une offre d'activités sportives particulièrement vaste, encore renforcée ces dernières années par la création d'une salle de fitness et par la naissance d'un club de course à pied.

Afin de soutenir cette belle dynamique, nous souhaitons multiplier :

  • les déplacements offerts aux jeunes en vue de leur permettre d'assister à des événements prestigieux de nature à leur donner envie de pratiquer une ou des activité(s) sportive(s) ;
  • l'aide apportée aux clubs qui assument un rôle de formation ;
  • les stages d'initiation.

Les travaux

Au cours de ces dernières mandatures, un effort conséquent et particulier a été porté sur le développement des infrastructures bâties (écoles, salles, rues, places, aménagements divers, ...) et cela très majoritairement avec l'appui et l'intervention de subsides.

Il conviendra pour le futur de porter un soin prépondérant à notre réseau routier. Ceci n'est pas une mince affaire compte tenu de sa taille (on a coutume de le comparer avec une route reliant La Roche à Paris) mais également des moyens financiers sans cesse plus maigres alloués par la Région Wallonne (500.000 € pour les 3 prochaines années soit 1.500 €/km !!!).

Ce réseau routier est cependant le garant d'une ruralité de qualité même s'il apparaîtra sans doute inéluctable d'avoir dans le futur une réflexion sur un tissu de voiries communales structurantes.

Parmi les travaux programmés, nous pouvons citer :

  • la création de nouvelles voiries au Pafy ;
  • la rénovation de l'accès au Pafy ;
  • la réfection de la Corniche de Deister ;
  • la réfection d'un grand nombre de voiries agricoles ;

En plus des travaux de voiries, parmi les infrastructures programmées:

  • la rénovation de la Grand Rue et du quartier des Evêts ;
  • l'extension de l'école de Vecmont ;
  • l'aménagement des bords de l'Ourthe (derrière le home et vers le Parc Rompré) ;
  • les travaux d'aménagement et d'amélioration des bâtiments scolaires dans les différents villages ;
  • la prolongation d'une voie lente dans la vallée de l'Ourthe vers Hotton ;
  • la construction d'un immeuble à appartements à côté de l'ancien Hôtel des Ardennes ;
  • la transformation de la piscine et du complexe sportif ;
  • la réalisation de différents aménagements de sécurité et de convivialité dans nos villages et à La Roche en fonction de futurs plans de subsidiation de la Région Wallonne.

Finances

Nos réserves :

Au cours des 6 dernières années, les comptes ont toujours été clôturés en boni. Les recettes ont toujours été supérieures aux dépenses.

En 2006 le boni s'élevait à 334.816 €

En 2007 le boni s'élevait à 1.318.121 €

En 2008 le boni s'élevait à 43.531 €

En 2009 le boni s'élevait à 728.614 €

En 2010 le boni s'élevait à 824.174 €

En 2011 le boni s'élevait à 588.865 €

Une partie de ces bonis successifs a été utilisée pour financer les nombreux investissements, ce qui permettait de ne pas augmenter nos charges d'emprunts.

Nos emprunts :

Quand nous investissons, nous contactons les organismes bancaires. En fonction des propositions qui nous sont faites, nous optons pour un emprunt étalé sur 10, 15 ou 20 ans. Différents emprunts sont actuellement en cours de remboursement et le 1er septembre 2012, ils correspondaient à une dette globale de 3.871.356 €.

Est-ce beaucoup ?

  • Le premier janvier 1986, la dette s'élevait à 3.681.142 €. Si nous tenons compte de l'inflation qui durant cette période a été de 70 %, nous pouvons affirmer qu'au cours de ces 26 dernières années, en franc ou en euro constant, notre dette a diminué de 38 %.
  • Les charges d'emprunts, chez nous, représentent 107 € par habitant, alors qu'il s'élève en moyenne dans les autres communes de notre Province à 167 € par habitant.

Nous pouvons en conclure que notre situation en termes d'emprunts est bonne.

La mise en œuvre de la zone d'activité économique de Vecmont va attirer chez nous de nouvelles entreprises qui vont créer de l'emploi et qui vont inciter de jeunes ménages à s'installer au sein de notre commune. Dans la foulée, la réalisation d'un important lotissement communal au Pafy permettra aux jeunes qui le souhaitent de trouver un terrain à bâtir à un prix raisonnable. Cela dégagera de nouvelles ressources en termes de précompte immobilier et de taxes additionnelles à l'impôt des personnes physiques.

En réalité, pour accroître nos ressources sans augmenter l'impôt, il n'y a qu'une seule solution, c'est d'augmenter l'assiette fiscale, ce qui ne peut se faire que par le biais du développement du parc immobilier et de l'augmentation du nombre de contribuables.

Maison Communale

Maison Communale

Place du Marché, 1
6980 La Roche-en-Ardenne
Belgique

CALENDRIER

juin 2017
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
1
2
3
4
5678
9
10
11
121314
15
16
17
18
19202122
23
24
25
262728
29
30

blason-LR

© Administration Communale
La Roche-en-Ardenne
 | 2017